Fragments d’amour

Spectacles de collectage

Affiche-SEVE.jpgCréation suite à une résidence à la maison de quartier Seve, dans le quartier Saint Eloi, à Poitiers (86).

C’est quoi être amoureux ? C’est quoi l’amour ? 

A partir de ces deux questions, nous sommes allés interroger des enfants, des ados, des adultes, des personnes âgées… et nous avons eu autant de réponses que de personnes interviewées… Ce n’est pas par hasard que depuis plus de 2000 ans aucune réponse n’a été trouvée… l’amour est multiple, prends une forme différente et relative à chacun… car finalement c’est peut être quand on arrête de réfléchir que l’amour apparaît …

Alors un florilège de réponses, d’anecdotes, de petites histoires, sont offertes à travers cette installation, à la manière de secrets que l’on découvre sous un casque audio.

Extrait audio

C’est aussi un parcours visuel poétique et ludique réalisé par la plasticienne Mayailo : (Site Mayailo) avec les enfants de maison de quartier.

Entre chaque escale sonore se révèle une curiosité qui au fil de la traversée, vient attendrir ou toujours suspendre l’œil du spectateur…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Sur un air de village

Spectacles de collectage

affiche spectacle le futur c'est plus ce que c'était.jpgLe spectacle fait suite à un collectage autour du thème : les fêtes et la vie dans les villages de 1945 à 1975 (les trente glorieuses).  L’histoire d’un village parmi tant d’autres avec les bals, l’arrivée de l’électricité, la télévision, le service militaire, la disparition des bars…

Véritable traversée d’une époque révolue, qui a vu tellement de choses se transformer !  Et à travers ces évolutions technologiques, les métamorphoses du paysage et in fine des relations humaines.

À travers les destins personnels d’une dizaine de personnes recueillies, c’est bien la dimension universelle qui ressort, car c’est dans l’intime que nous trouvons bien souvent le commun à chacun. Le spectacle est donc construit de manière à parler non seulement de l’endroit où les histoires ont été recueillies, mais aussi à l’ensemble des territoires ruraux qui ont traversé ces mêmes bouleversements. Il y a les particularismes propres à chaque territoire, et raconter ce particulier n’efface pas le commun, mais le nourrit, lui donne de la perspective, le rend plus humain. Ce n’est pas que l’histoire d’un village, c’est l’histoire de l’évolution du monde rural français…

Au-delà d’un voyage dans une époque, c’est une réflexion globale sur notre rapport au passé et une mise en abime satirique de la fameuse expression « C’était mieux avant ! ».

Il s’agit là d’ouvrir des capsules temporelles, autour de petites histoires du quotidien et de pointer du doigt des manières de faire qui se sont transformées. Le spectacle aborde par exemple le passage du permis de conduire, où un certain Daniel se rappelle qu’il a pris sa voiture qu’il a conduite pour aller passer son permis et puis l’ayant loupé, il est revenu en conduisant sans son permis, car comme il le dit si simplement « tu voulais que je fasse comment pour rentrer ? » Évident non ? Alors c’était mieux avant ?

Fred Billy pose donc son regard de 32 ans, tendre et un brin taquin sur une époque qu’il n’a pas connue, où qu’à travers le regard de son grand-père raconteur d’histoires… Sans jamais savoir ce qui était vrai ou pas…

À travers une palette d’histoires récoltées, ce spectacle fait ressurgir des odeurs, des situations, des flashs du passé ou chacun saura y retrouver un brin de son histoire personnelle. Fred Billy, conteur, propose une photographie en noir et blanc qui prend vie, faisant défiler des souvenirs parfois drôles, parfois cocasses, parfois tristes, pour ouvrir notre album photos commun, en tentant de comprendre pourquoi un jour son grand-père lui a dit « Le paradis c’est un bel endroit, il y a un parquet de danse ! »

 

 Extrait du collectage : Ici

Le futur ce n'est plus ce que c'était, Courrier de l'ouest 28 septembre

Histoires de Baloche

Spectacles, Spectacles de collectage

Collectage / Installation sonore.

« Comment que c’était les bals avant ? » « Et c’est où que tu allais guincher avant ?

Voici les questions posées à des personnes qui ont traversées le siècle précèdent, à travers une palette de portraits qui nous livrent des parenthèses d’autrefois. Une histoire de bal à chaque fois, une petite anecdote, un plaisir de danser, et puis les plus petits détails, les vêtements, les bons et les mauvais danseurs… Ne recherchant pas l’exhaustif, ces portraits audio parlent des bals et autres guinguettes d’avant.

En filigrane, dans un murmure qui viendra vous bercer, un air d’antan resurgit, des pas de danse oubliés, une époque, un accordéon, des pratiques maintenant disparues, et de d’autres qui sont restées….

Laissez-vous susurrer les histoires de bals au fil du XXème siècle, de bals clandestins de la seconde guerre Mondiale, de bandes de copains, de bals de village, de familles, de liberté, de bals organisés, de bal où on voulait trouver l’amour, de bal pour « piquer un moment d’insouciance à cette putain de vie ! », de rires, d’aventures et puis de danses qui permettaient de s’envoler.

Sous un casque audio, laissez-vous entrainer par les voix tremblotantes, la parole de personnes « normales », de héros ordinaires, de « p’tits gens » comme on dit, sans chichis ni French Cancan. Des histoires qui peuvent nous paraître sous de multiples facettes extraordinaire, de l’anecdote à la grande histoire, destins particuliers qui ont valsés dans un monde qui n’en finissait plus de danser…

Alors que le bal revient à la mode, cette installation audio nous invite à tendre l’oreille sur le bal d’avant. Ceux d’aujourd’hui se façonnent dans l’imaginaire des parquets d’hier, alors arrêtons-nous quelques instants pour entendre ceux qui les ont vécus ! Car leur vie à du sens, et peut nous inspirer et peut-être nous faire danser…

Alors, tu viens au bal ?

Installation : Des bandes audios  défilent dans un casque pour des petits bals de 2 à 3 min en solo ou à deux. Les auditeurs sont accueillis dans un aménagement intimiste où ils pourraient presque oublier ce qui les entoure, pour se laisser porter par ces voix de bal. Un moment intime et touchant.

(Commande de Vlaleubal pour le Bal de Laleu « Vlaleubal ». Sortie de création le 30 juin 2017.)

Collectage : Fred Billy / Installation : Anaïs Coudère et Fred Billy

 

Un amour d’un bal clandestin, M Pierrot, collecté en avril 2017 (Non présent dans l’installation sonore) Ecoute ici

 

Je m’en souviendrai toute ma vie

Spectacles, Spectacles de collectage
Je m en souviendrai toute ma vie-page-001.jpg

Affiche « je m’en souviendrai toute ma vie » Cie Ca Va Sans Dire

page Je m'en souviendrai

 

 

Spectacle issu d’un collectage dans la commune de Voulmentin (79) où Fred Billy a interviewé une dizaine de personnes ayant vécu la 2nde Guerre Mondiale. Ce projet a abouti à l’écriture d’un livre, à des enregistrements audio ainsi qu’au spectacle.

  affiche_jemensouviendraitoutemavie.jpg

LE SPECTACLE

La guerre, je pensais la connaître et pourtant j’étais passé à côté de l’essentiel : La Vie, la vie pendant cette période de chaos ! Loin de l’histoire officielle, d’une épreuve d’histoire du Baccalauréat, c’est avant tout du quotidien dont il est question. Un plongeon de 50 minutes dans la mémoire d’anciens qui nous livrent leurs souvenirs de jeunesse, leur premier amour, les petits actes de résistance, l’école, leur travail dans les champs, et la peur… Un seul en scène dans lequel le spectateur est plongé au milieu d’une cuisine, à travers les gestes du quotidien, des épluchures de patates, l’odeur du café qui coule. Fred Billy nous distille au fil du spectacle des tranches de vie de 9 personnes, 9 femmes et hommes qui nous racontent à leur manière, leur vie, leur guerre… La narration mélange ainsi la grande Histoire avec les petites histoires, sans jugement de valeur, mais évoquant avec sincérité et simplicité une époque à jamais révolue ! 

Témoignage sincère, émouvant et intime qui évoque des histoires banales d’un quotidien traversé par l’effroi de cette époque. Une histoire à la fois locale et universelle dont nos grands-parents possèdent, pour certains, encore les secrets et qu’il devient urgent de partager.

  Public : A partir de 10 ans, 50 min

PRESSE

   » La présentation artistique avec le véritable talent d’acteur de Fred Billy, est un régal pour tous. Dans la salle, l’émotion était palpable « C’était la guerre ». Ces bribes d’histoire de vie mises bout à bout, devenues en si peu de temps une histoire humaine… A travers le récit, emporté par Fred Billy qui fait tout, mime, raconte, suscite la peur, le suspens, joue de sa voix forte ou douce… » Courrier de l’ouest 2 juillet 2016
 « Les citations des gens du village, leurs expressions reprises en l’état, avec le talent et l’humour du comédien font que l’auditoire est conquis : les souvenirs remontent à la surface… l’émotion est là… C’est fort et les larmes coulent parfois. » Courrier de l’ouest 24 février 2017

Extrait de résidence (fait avec les moyens du bord !)

Extrait sonore issu de la collecte

Les réfugiés des Ardennes, Témoignages de Marie Lavaire

Dossier spectacle

 

 

 

 

 

 

 

 

Le collectage / Théâtre témoignage

Démarche, Spectacles de collectage

 

page COLLECTAGE

Cie Ca Va Sans Dire

Le collectage est une démarche artistique qui vise à écrire un spectacle à partir d’interviews et des dires des gens. L’idée de cette démarche repose sur une conviction profonde : nos vies ont un sens politique qui nous dépasse, nos actes ont un sens beaucoup plus grand que nos propres actions, nos choix sont donc des témoins d’une époque qui en disent beaucoup plus longs.

« Et pourtant il ne s’y passe formidablement rien (dans un village) que de minuscules petites histoires qui les unes ajoutées aux autres finissent par former une histoire un peu plus grosse, qui elle-même se greffera sur d’autres histoires et c’est ainsi que des radicelles du quotidien forment des rhizomes qui nourrissent l’histoire de la planète terre. »[1]

L’idée pour réaliser cela est toute simple : aller interviewer des personnes (choisies pas la structure demandeuse, ou par moi-même), les écouter, les enregistrer. Ceci donnera différentes productions : spectacle, audios, écrits.

Je fais le choix de croire les histoires que l’on me raconte, en étant bien conscient que les souvenirs sont façonnés, épurés au fil du temps. Je crois ces récits, ces paroles en me disant qu’ils sont les témoins d’une époque, et au-delà de la vérité, il y a l’expérience vécue, l’expérience sensible qui raconte une autre histoire, la même histoire avec un nouveau regard. N’étant pas historien, la vérité n’est pas en jeu, cependant à travers ces paroles se dessinent un état d’esprit, une pensée qui raconte une époque, une expérience commune, une lutte, l’histoire d’une structure… Tout l’enjeu de cette démarche est de témoigner, raconter des histoires symboles d’une époque, d’une expérience, d’une lutte. Raconter pour ne pas oublier… Raconter hier pour donner du sens à aujourd’hui ! L’exemple peut-être le plus répandu se retrouve dans cette petite phrase « C’était mieux avant ! ». C’était quoi avant ? C’était comment avant ? C’était quand ? Raconter pour ne pas tomber dans la nostalgie qui n’est nul autre que la désillusion du présent. La nostalgie nait quand le réel n’est plus à la hauteur de nos espérances, cependant d’où nous viennent ces espérances ? Du passé redessiné faute de pouvoir penser le futur ? Le passé est une construction qui se refaçonne lui aussi, en mettant bien souvent des parties de la vérité de côté, mais à laquelle chacun peut se raccrocher ! Les histoires de collectages tentent de raconter tout cela, à travers le quotidien, de petites histoires désuètes qui en disent pourtant tellement, et ne font jamais fi des travers d’une époque !

[1]Le village retrouvé, Pascal Dibie.

Extrait collectage Saint Clémentin

 

Scan0004

Collectages réalisés :

  • La seconde guerre mondiale, pour le festival « Lit’fest » et La colporteuse (79)
  • Légendarisation de l’identité collective, pour la Communauté urbaine du Grand Poitiers et Le Nombril du Monde. (86)
  • Histoire de la confédération paysanne, pour la Confédération paysanne 79
  • Les bals d’avant, pour « Vlaleubal » (17)
  • La vie dans les villages d’après guerre, Théâtre scène de territoire (Bressuire), Communauté d’Agglo du Bocage,  et la Colporteuse (79)
  • Histoire de la MPT, pour la MPT de Chatillon sur Thouet et le Nombril du Monde