Une graine dans la tête d’un fou

Non classé, Spectacles

UNE GRAINE DANS LA TETE D'UN FOU

Dans tous les villages il y a un fou, un original, c’est celui que l’on vient voir pour donner du sel à la réalité. C’est celui qui offre un brin de folie aux vérités, celui qui décroche un sourire quand rien ne va plus…

Fou de joie René l’a été, dans l’école de la vie… mais un fou qui perd sa joie devient un fou tout court… Celui qui traverse le monde de travers, toujours à sa place mais pourtant toujours un peu à côté.cage-oiseau-page-une-graine

 

 

 

Ce conte musical retrace les périples d’une petite vie simple parsemée de rencontres improbables, de doutes et de révélations d’un p’tit gars d’un p’tit village, pas plus, pas moins. Une existence comme toutes les autres, un     rêveur, un cabossé, un idéaliste … UN FOU !

Conte musical, tout public, à partir de 6 ans, 50 min

 

Publicités

Amour-eux

Spectacles

 

afficheCe spectacle emmène le spectateur à la frontière entre le rêve et la réalité, à travers les attentes, les désirs, les questionnements que produit le premier-rendez. Il y a l’histoire que l’on se construit dans sa tête, l’idéalisation de notre homme ou femme idéal(e), la projection de comment cela devrait se passer… et puis, il y a comment cela se passe vraiment. Le spectateur est invité à s’immerger dans la tête de l’amoureux et assiste à la préparation de la rencontre avec la femme ou l’homme de sa vie, pour le premier jour du reste de la vie ! Un spectacle drôle, poétique et décalé qui replonge dans les souvenirs de notre premier rendez -vous… et de tous nos

premiers rendez-vous…

Public : à partir de 10 ans, 50 min.

Captation du spectacle disponible sur demande.

EXTRAIT

« Tout a commencé l’autre jour, quand il l’a vue par mégarde, sans faire exprès, c’est comme quand tu croises un panneau publicitaire.. Avant de voir le panneau publicitaire, tu ne sais pas que tu as envie d’une C4 et ensuite, quand tu la vois sur la photo… tu ne comprends pas ce qui se passe, ça rentre dans ta tête, et tu as envie d’une C4… Pire tu as besoin d’une C4 ! Après, quand il la voyait, il devenait tout rouge ! Il n’arrivait pas à lui parler comme si ses mots restaient coincés entre son front et sa langue… En fait lui il avait juste envie de l’embrasser ! »

PRESSE

« Être amoureux n’est pas toujours simple, en parler avec humour caractéristique de Fred Billy rend tout de suite les choses plus faciles. Fred Billy se met avec brio à la place d’Ernest, un adolescent amoureux. Dans la salle les répliques font rapidement mouche. Le comédien manie les mots avec talents. » Courrier de l’ouest 20/01/2017 
 « Dire l’amour n’est pas chose simple, mais les rêveries d’Ernest (Fred) et les aspirations de Salomé (Anaïs) viennent lever les obstacles qui se posent parfois entre le ressenti et la parole. Une pièce Rythmée et résonnante. » Courrier de l’ouest 10/02/2017
« Fred Billy interprète avec beaucoup de bonheur les embuches des premiers émois amoureux. Les adolescents se sont reconnus et ont souvent ri ou souri face aux situations jouées par Fred Billy. Sans fausse pudeur mais avec beaucoup de tact, le thème de la naissance de l’amour chez les adolescents a été traité sur tous les tons et en exprimant toutes les difficultés de l’aventure » Courrier de l’ouest 2/06/2018

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Visite Historico Hystérique

Spectacles

page visites historico

L’Histoire est faite de petits riens, de ce que l’on dit, de ce que l’on cache, de seigneurs amoureux, de guerres, de noms de rue, d’évènements, de monuments, de faits, de mé

faits un peu surfait, d’aventures, de chansons, de poésies, de vie. Une visite sous forme de conférence, en marchant ou pas… toujours décalée, drôle, cocasse, qui fait sourire sans perdre de vue la réalité (enfin presque toujours…)

C’est du vrai, c’est du faux, et quand la fin arrive, le spectateur choisit l’histoire qui lui convient le mieux… Un peu d’histoire, un peu de folie, un peu de poésie pour faire découvrir un lieu, une ville, ou bien un sujet particulier…

Presse :

La nouvelle république  » Fred Billy Improvisateur hors pair « … 10/07/2015

Courrier de l’ouest 27/08/2016 : « Le public réagit. Il en redemande. Les plaisanteries teintées parfois peut être d’ironie arrivent en cascade… Merci pour ce bon moment »

La Nouvelle république 26/07/2016 : » Fred Billy ne laisse rien ni personne sur la touche (…) il raconte avec un humour très efficace, rebondissant sur absolument chaque détail du décor. »

La Nouvelle république 27/07/2017 « Il dynamite avec une impertinente tendresse le paysage urbain »

Reportage radio Collines FM

Presse 20/04/2014 nouvelle république

Presse Nouvelle république Errances estivales 2016

Co 27 aout

Courrier de l’ouest, 27 août 2016, Visite historico hystérique

CO 26 Juillet 2016 Visite Bressuire

Courrier de l’ouest, 27 juillet 2016, visite historico hystérique

nr-visite-27-juillet-2017.jpg

Nouvelle république 27 juillet 2017

co-27-juillet.jpg

Courrier de L’ouest, 27 juillet

Courrier de l'ouest 31 août 2017, visite historico hystérique

Courrier de l’ouest 31 août 2017

Le collectage / Théâtre témoignage

Démarche, Spectacles de collectage

 

page COLLECTAGE

Cie Ca Va Sans Dire

Le collectage est une démarche artistique qui vise à écrire un spectacle à partir d’interviews et des dires des gens. L’idée de cette démarche repose sur une conviction profonde : nos vies ont un sens politique qui nous dépasse, nos actes ont un sens beaucoup plus grand que nos propres actions, nos choix sont donc des témoins d’une époque qui en disent beaucoup plus longs.

« Et pourtant il ne s’y passe formidablement rien (dans un village) que de minuscules petites histoires qui les unes ajoutées aux autres finissent par former une histoire un peu plus grosse, qui elle-même se greffera sur d’autres histoires et c’est ainsi que des radicelles du quotidien forment des rhizomes qui nourrissent l’histoire de la planète terre. »[1]

L’idée pour réaliser cela est toute simple : aller interviewer des personnes (choisies pas la structure demandeuse, ou par moi-même), les écouter, les enregistrer. Ceci donnera différentes productions : spectacle, audios, écrits.

Je fais le choix de croire les histoires que l’on me raconte, en étant bien conscient que les souvenirs sont façonnés, épurés au fil du temps. Je crois ces récits, ces paroles en me disant qu’ils sont les témoins d’une époque, et au-delà de la vérité, il y a l’expérience vécue, l’expérience sensible qui raconte une autre histoire, la même histoire avec un nouveau regard. N’étant pas historien, la vérité n’est pas en jeu, cependant à travers ces paroles se dessinent un état d’esprit, une pensée qui raconte une époque, une expérience commune, une lutte, l’histoire d’une structure… Tout l’enjeu de cette démarche est de témoigner, raconter des histoires symboles d’une époque, d’une expérience, d’une lutte. Raconter pour ne pas oublier… Raconter hier pour donner du sens à aujourd’hui ! L’exemple peut-être le plus répandu se retrouve dans cette petite phrase « C’était mieux avant ! ». C’était quoi avant ? C’était comment avant ? C’était quand ? Raconter pour ne pas tomber dans la nostalgie qui n’est nul autre que la désillusion du présent. La nostalgie nait quand le réel n’est plus à la hauteur de nos espérances, cependant d’où nous viennent ces espérances ? Du passé redessiné faute de pouvoir penser le futur ? Le passé est une construction qui se refaçonne lui aussi, en mettant bien souvent des parties de la vérité de côté, mais à laquelle chacun peut se raccrocher ! Les histoires de collectages tentent de raconter tout cela, à travers le quotidien, de petites histoires désuètes qui en disent pourtant tellement, et ne font jamais fi des travers d’une époque !

[1]Le village retrouvé, Pascal Dibie.

Extrait collectage Saint Clémentin

 

Scan0004

Collectages réalisés :

  • La seconde guerre mondiale, pour le festival « Lit’fest » et La colporteuse (79)
  • Légendarisation de l’identité collective, pour la Communauté urbaine du Grand Poitiers et Le Nombril du Monde. (86)
  • Histoire de la confédération paysanne, pour la Confédération paysanne 79
  • Les bals d’avant, pour « Vlaleubal » (17)
  • La vie dans les villages d’après guerre, Théâtre scène de territoire (Bressuire), Communauté d’Agglo du Bocage,  et la Colporteuse (79)
  • Histoire de la MPT, pour la MPT de Chatillon sur Thouet et le Nombril du Monde